Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 août 2013 2 06 /08 /août /2013 13:10

 

Traduction: On va se mettre sa race en Aveyron !!

Les 4 frappés au départ : Toma le GO et l'orienteur, Gillou le tracteur, l'orienteur, le DJ, Pedro le tracteur aux heures les plus fraîches, le triathlète, le soigneur  et Caro le matos obligatoire!

Sans oublier notre assistant de choc: J-Christophe, dit JC, un ami de Toma qui ne connaissait absolument pas le raid, ni de prés, ni de loin !

Mon état d'esprit avant le départ: J'ai dit oui parce que ce format me tente, mais j'aurai du dire non...SUIS PAS PRETE !!! J'ai la trouille, je n'ai jamais couru ni avec l'un, ni avec l'autre et c'est sur, je ne serai jamais à leur niveau ! Je pars donc, l'esprit libéré et plein d'idées positives dans ma tête, normal quoi !!!

Bref, l'aventure commence le mardi soir avec la rencontre de JC, le chargement de la voiture et remorque, le repas d'avant course... dernière salade avant plusieurs jours et surtout, un repas assis sans barres noix de coco !! Les derniers messages des copines, sniff, vous allez me manquer !

Mercredi matin, départ 8h30 pour Nant. Il fait chaud, mais l'ambiance est détendue dans la voiture. Je sais que le raid commence pour moi difficilement avec un trail le soir, même en prologue, 8 kms... pas long pour certains, déjà trop pour moi!

On arrive, pique nique, retrait des dossards, briefing, préparation pour le soir et le lendemain.

Départ par 2 en relais pour le prologue, Gillou+Pedro, Toma+Caro. Les 8 kms, sous la canicule et avec une bosse à passer. Gillou et Pedro mettent 45 mn, ils arrivent dans les 15 premières équipes, on met (enfin je mets) 55 mn et on arrive à la fin, dans les 5 dernières équipes ! Bravo Caro, tu as perdu tout ce qu'ils avaient gagné, mais bon, le raid va être long et pas toujours bon alors...j'ai fait une Caro ! Et même en ramant, j'ai réussi à me faire déjà des échauffements aux pieds... ça ne fait que commencer !

Dernier vrai dodo, levé 6h30, départ VTT à 8h30 pour 32 kms, on prend tous les postes (ça sera la seule et unique section qu'on fera avec toutes les balises !) à ce moment  là de la course nous sommes 17ème, on enchaine avec une CO, hyper technique, mais ils sont trop fort nos orienteurs ! En plus y'a deux jeux de carte pour tout le raid, trop bien pour eux. On prend 8 postes sur 19, pas beaucoup, mais il commence à faire très chaud et comme vous l'aurez bien compris... j'aime pas courir ! à ce moment  là de la course nous sommes 15ème.

Section 3: 49 kms de VTT sous la canicule. On commence à shunter et Pedro commence à chauffer, il fait vraiment super chaud ! Toma n'est pas très rassuré, mais il gère bien. A 15h, Pedro ne mange plus, ne boit plus, ne parle plus, ne rigole plus et n'avance plus... on s'arrête sous un petit arbre pour trouver un peu d'ombre. sur le plateau du Larzac pas évident ! photos aveyronOn se pose 10 -15 mn et on repart tranquillou, il finit à l'élastique derrière Gillou jusqu'au CP à ce moment  là de la course nous sommes 29ème et on prend le temps pour qu'il se remette à manger et à boire, il est couché en chien de fusil avec une colonie de mouches sur lui... Mais le triathlète n'a pas donné son dernier mot et on repart en trail de 43 kms, qu'on fait aussi au plus court, mais pas facile de raccourcir, les postes sont posés en linéaire (comme nous a dit Adrien l'organisateur !) Un poste mémorable sur ce trail, la balise 19 dans une grotte au milieu d'une falaise, qu'on aborde par en haut, par côté et finalement par en bas, on y laisse beaucoup de jus, mais on la trouve et notre Pedro se liquéfie  un peu plus, il arrive dans la grotte fumé complet ! Une autre équipe est avec nous et y'en a un qui dit : Et ben, c'est pas un poste pour triathlète...On est trop fumé pour rire ou réagir, mais après on en a beaucoup rit ! On fini ce trail de nuit en compagnie d'une fantastique équipe que j'ai beaucoup apprécié... qui nous attendait à tous les croisements pour suivre la décision de Toma et Gillou... j'adore ! Bref, on arrive sous le pont de Millau tout éclairé à 2h du matin (géant!) et embarquer pour 20 kms de bateau et boucler la section 5 à 4h30. à ce moment  là de la course nous sommes 20ème et nous sommes la seule équipe à avoir doublé une autre équipe sur l’eau. On se prend le luxe de prendre une douche et même un fou rire, grâce à Gillou qui part à la douche en courant, en traversant le stade, jusque là rien à dire, mais avec juste sa veste de vélo sur le corps... un grand moment, inutile de vous dire que j'ai attendu son retour pour profiter du côté face !!!

Section 6 : La dantesque section de 100 km de VTT !

On part à 5 h 30 pour arriver à 16 h 40, par une course contre la montre par équipe sur les 45 dernières minutes, porte horaire à 17 h ! Ce coup-ci c'est moi qui ai droit à l'élastique de Gillou...J'arrive cramoisie au CP mais on n'a pas choppé la porte ! Pedro s'est remis, il va bien, il aura des hauts et bas surtout sous la chaleur, mais il s'en tire très bien après son coup de chaud des premières heures ! On appréhendait tous cette section et on l'a passé...104 kms au compteur, en shuntant plein de postes ! à ce moment là de la course nous sommes remontés à la 6ème place.

Normalement, la section 7 était une CO, on la shunte et on repart sur la section 8 en...VTT pour 40 kms supplémentaire !!Mention spéciale pour cette section où, à la tombée de la nuit, on passe par un petit village magnifique, Beaucastel,  vraiment de toute beauté (ça c'est pour Laure !), on s'est promis d'y retourner en touriste ! On arrive de nuit au CP, on ne s'est arrêté pour dormir qu'une fois 10 mn ! On décide de faire une pause avant le trail de la section 9. Toma et Pedro arrivent à dormir, Gillou et moi, on se couche, mais pas moyen de dormir. J'appréhende le trail, j'ai les pieds pas en super forme, voire même défoncés ! On part de nuit et on met 1h pour faire à peine 3 kms, j'avance pas, je marche pas vite en temps normal, mais là, je recule ! Je cogite beaucoup, et mes frères de raid aussi... Gillou me dit, on est dans un village, veux-tu qu'on appelle J-C ? Et là, on se pose, je n'avais même pas pensé à ça, je leur dis: abandonner pour une cheville, une déshydratation... OUI , mais pour 2 ampoules, hors de question ! On repart et je demande un cachton de paracétamol pour la douleur, en fait, c'est de l'Ibuprofène, je ne prends jamais rien en temps normal et là, l'ibuprofène me fait l'effet d'un shoot, je ne sens plus que des fourmis sous les pieds, on peut remarcher à peu prés normalement. Toma me fait peur, on avait un long passage sur la route et il manque tomber sur une clôture en barbelets parce qu'il s'endormait, on fait un autre micro dodo de 10 mn, super efficace. On fini ce trail tard, et je sais qu'il reste encore un gros trail pour le soir, mais j'ai encore 2 shoots en réserve!

Section 10 : 43 kms de VTT, au départ d'une chapelle, un grand moment de panique s'empare de nous, il n'y  a qu'une carte sur le porte vélo de Tom, en fait, elles se sont envolées en roulant sur la remorque vélo...heureusement, elles sont restées sur celui de Gillou! On part sous un soleil de plomb, heureusement par une descente qui rafraichit ! J'ai même mal aux pieds en vélo, la chaleur du sol remonte et me chauffe encore plus les pieds. On fait un micro dodo de 10 mn parce que Pedro et moi, on s'endort sur la route en plein soleil ! On arrive au CP vers 14h. J'enlève mes chaussures de VTT, et là, pas bien, c'est pire que ce que je pensais, je n'ai jamais eu les pieds dans cet état! Sous la pression de tous mes hommes, je vais voir  le médecin qui me garde 30 mn pour me mettre 14 rouleaux d'elasto, des mousses... je ressorts de là avec des pieds elastoplastés ! Petit problème, impossible de mettre mes chaussures... je demande les chaussures de rechange de Tom, en 40 2/3 !!! Je fais à l'origine du 36 1/5 ! Nickel pas serrée dedans, on part pour le dernier trail du raid de 32 kms, on décide de ne pas faire le canyon, d'abord  parce que pour mes pieds, 2h30 dans de l'eau, c'est pas une bonne idée et aussi parce qu'on ne passera pas la porte horaire de 18h30 pour le canyon. Donc, on ne prend pas nos combis qu'on devait porter tout le trail. DSCN0979On part vers 15h pour 32 kms de trail, le départ est d'enfer, sur du goudron pendant 1h en plein soleil, ensuite une piste super monotone. On refait un micro dodo de 10 mn. Autre moment inoubliable, un Gillou qui part sur une balise droit dans l'pentu au milieu des arbres, des troncs couchés, des pierres, en le voyant, je me dis, il va se faire mal pour de vrai, eh ben pas du tout, juste un peu piqué par les orties ! On suit Toma qui aborde la balise d'un autre côté, on se retrouve pour biper (on avait un doigt chacun)  On continue notre trail avec en arrière plan un orage qui arrive et nous presse le pas, on passe un col et on se met à l'abri dans un bar-resto, top confort, Pedro commande même un plat de frites maison... trop bonnes ! Toma appelle l'orga pour dire qu'on est à l'abri, mais qu'il nous reste deux balises en ligne de crête sous des arbres et qu'on n'est pas très sereins parce que ça pète fort. Adrien lui dit, je te tiens au courant mais pour le moment, rien de changé. On patiente 45 mn au bar et puis on repart parce qu'il nous manque au moins 10 h de course pour arriver à Laguiole avant le lendemain midi. On fait 300 m et le téléphone sonne, Raid arrêté, alerte orange de la préfecture ! aveyron-adventure-race-2013-20130728_004336_0-copie-1.jpg

Première réaction de ma part, je suis contente parce que je vais arrêter de "quicher" sur mes pieds, mais le deuxième sentiment, c'est qu'on aurait fini et que l'arrivée à Laguiole aurait été, sans nul doute, d'une grande émotion.

C'est 21 h 30, 61 h après notre départ de Nant, environ 400 kms parcourus, des rires, des coups de moins bien, voir beaucoup moins bien, mais toujours dans le plus grand respect de chacun d'entre nous. Merci à mon Jérôme de me laisser vivre ces moments là. Merci à Marie et Laure d'avoir dit non pour cette aventure, j'ai pu saisir ma chance !!! Merci pour tous vos messages, même si on n'a pu les voir seulement en arrivant chez nous, on savait que vous étiez là. Merci à J-C qui a été formidable de dévouement, il a même pensé à la pizza en venant nous rapatrier le samedi soir !

Et surtout, merci à mes co-équipiers, qui sont bien plus que ça, de m'avoir accepté en matos obligatoire ! Je n'oublierai jamais ces 61 h là !!!

Caro


Que dire, sur cette aventure aveyronnaise :
- un peu chaud
- un parcours long et très pentu.( + de 19 000 D+)
un grand bravo à toute l’équipe qui a réussi à finir ce raid.
Pedro qui a pris des coups de chaud et qui a su finir
Caro, qui a plus que serré les dents à cause de ses pieds, perso je crois que j’aurai jeté l’éponge avant …
Gillou, qui a su ramener tout le monde grâce à sa forme olympique.
Et moi, qui, je vous l’avoue, n’était pas fier avant le départ, de peur de faire capoter l’équipe avec mes coups de chaud sous ces grosses chaleurs.
Et JC, qui n’avait jamais vu ou vécu de raid multisports, nous a fait une assistance de rêve, il manquait juste la tartiflette …
Bilan : Yes, j’ai enfin pu faire finir un raid long à Gillou.
Une bien belle aventure qui va nous rester avec toutes ces anecdotes.
Toma

Depuis le fameux « oui je viens » je me suis posé une tonne de questions :

-        Comment gérer une durée de course de 60 /70 h ?

-        Comment être utile à l’équipe ?

-        Qui est notre assistant ?

-        Comment gérer les nuits ?

-        Quand va-t-on dormir ? 

-        Comment gérer ces fameux « 100 bornes de VTT ?  et bien d’autres qui rendrait cette liste beaucoup trop longue !!!!!!!!

La seule chose de sur, ce sont mes équipiers et mon équipière :

Thomas par son expérience de nombreux raids qui est un orienteur exceptionnel et un gros moteur.

Gillou  doté d’un physique ENORME  et que je sais très bon orienteur avec qui j’ai couru le raid de vallon et dont je n’ai vu que l’arrière train et ses talons ce jour là !!!

Caro qui a fini 2 raids EDHEC : ce n’est pas rien !!! et que j’ai côtoyé en course au Gévau 2012 ou elle était associée à Manu D . Pendant ces 2 jours je me suis rendu compte du potentiel physique et moral de cette NANA !!!! Et en plus elle oriente !!!!!!!

Notre assistant, un ami de TOM : Jean Christophe dit JC que je vais découvrir lors de ce raid.

Donc pas de doute, nous avons des atomes crochus et je suis fier de partir avec eux..

Au départ de cette course nous enchainons les balises et je sens que je suis un peu poussif, les longs passages au soleil me déplument lentement mais surement !!!!!

Gillou à déjà 2 expériences d’abandon au bout de 13H00 de course et là « trop tard BALTHAZAR, je suis en surchauffe et j’ai plus rien dans le moteur » je finis à l’élastique de mon Gillou qui me ramène chiffon au CP : je suis vraiment pas dans mon assiette et je ressens la compassion de tous qui me forcent à manger /boire pour récupérer !!!!!! Merci à vous  4 pour votre patience. Moment fort dans ce raid : même les autres équipes s’inquiètent pour ma santé, et ça c’est quelle chose de grand que l’on ne voit pas sur toutes les courses car malgré l’adversité présente sur ce raid  non stop nous restons des êtres humains unis dans l’effort !!!!!!!!

Ensuite vient le premier trail de 43 bornes avec le fameux poste 19 et sa grotte : alors là je me suis vraiment « mis dans la gueule » pour finir dans cette grotte lessivé, démonté, laminé, trucidé, rincé, plumé, surchauffé, et comme dirait certains DCD………

Le gars qui à dit « c’est pas un poste pour triathlète » avait raison et sa réflexion excellente mais vu mon état je n’ai même pas réagit : mais quelle belle victoire et émotion que d’être tous les 4 dans cette grotte !!!!!

La première nuit  c’est simple je l’ai passé a récupérer en me faisant tracter par Gillou dit RAIDLINKATOR JUNIOR !!!!!!!!!

La suite du raid a été pour moi une grande découverte avec des sommeils de 10’ qui me faisait repartir presque comme neuf et j’ai été bluffé par ce concept en terme de récupération!!!!!!!!

J’ai vécu des moments d’alternance entre je vais mieux et je suis au fond du trou avec ma pelle et ma pioche !!!!!!!!!

Que dire de ce contre la montre par équipe au bout de 90 bornes de VTT : énorme de complicité et d’abnégation de notre team pour ne pas prendre la porte horaire………

Puis viens cet autre trail qui parle de lui même par les définitions des postes qui nous sont proposés « ruisseau, ruisseau, ruisseau, jonction de ruisseau…….. Et la malgré la monotonie du parcours quelque chose se passe : je ressens une émotion particulière car je sais que nous allons arriver au bout et pourtant il reste de la route…..

A ce moment la, Caro malgré des pieds en sang est une tueuse dans sa façon de progresser, Tom et Gillou m’impressionnent vraiment en orientation et je pense qu’un GPS TomTom  ne sera jamais aussi performant que notre GPS de fabrication ardéchoise « le Gilloutom qui nous trouve en temps record une jonction de ruisseau au milieu de nulle part !!!!!!!!!!

Puis vient ce moment orageux avec des éclairs et tonnerre qui commencent à arriver de toute part, nous trouvons refuge dans un bar et évitons une bonne rincée.

Tom a eu l’organisateur pour prévenir de la situation et permettre la récupération de la féminine de Agde aventure qui est malade au bord d’un chemin.

Premier orage terminé, nous décidons de repartir avec vestes et frontales.

21h30 le mobile sonne : raid TERMINE pour mauvaises conditions météo suite à arrêté préfectoral.

Comme Caro je suis content mais un peu frustré car le stop a été brutal mais je pense que la décision a été bonne au regard des conditions qui risquaient de devenir extrême et  dangereuses pour tous.

En synthèse, ce raid restera pour moi un moment inoubliable et riches en émotions diverses comme le précisait un panneau dans le village de Nant avant le départ : « AVEYRON TERRE D’EMOTIONS », les paysages que nous avons rencontrés était à la hauteur de nos espérances et que dire de l’accueil de la population aveyronnaise lors de nos passages dans les fermes et villages : incroyablement gentils, ouverts et serviables

Un instant rare de partage humain entre 4 personnes et leur assistant qui se lient pour atteindre UN objectif : FINIR cet AVEYRON ADVENTURE RACE.

La fin n’a pas été très conventionnelle mais c’est sur avec vous je repars quand vous voulez !!!!!!!!!!

Merci JC

Merci CARO

Merci TOM

Merci GILOU

Bises à tous

Pedro 

 

 Pour ma part, je serai bref, je suis ravi d’avoir partagé cette superbe mais difficile aventure avec vous 4. Nous avons gardé le sourire et la bonne humeur même dans les moments difficiles. Et un total respect pour Caro qui nous a donné une leçon de courage face à la douleur. Bonne récup !!!

 Gillou

aveyron-adventure-race-2013 20130728 100918 0DSCN0993DSCN0990-copie-1.JPGDSCN0994-copie-1.JPGLes petites têtes le lendemain matin !!

Published by teamraidlink's 07 - dans Résultats Team Raidlinks 07
commenter cet article
5 août 2013 1 05 /08 /août /2013 10:21

Bonjour à tous,

Pour reprendre la formule de notre cher Mister Président

"Comme ne le laisse pas penser le calme ambiant de ce début d'été, les Raidlink's seront cet été sur le pont pour animer les mois les plus chauds de l'année".

Et oui rien n'arrête les jeunes pas même leur parents !

Le CDCO 07 débute l'été avec le mini stage sur Autrans, 2 jours sur la Verta CO et 2 jours de VTT'O au gite refuge de Gève super accueil et ambiance chez Claire.

Débriefing Pro Toma, Podiums, bonne bouffe et bonne humeur avec 3 clubs représentés EVA et CKC.

P1060125.JPG P1060142.JPG

P1060118.JPG P1060146.JPG

 

Puis pendant que les grands s'offrent de la ballade Aveyronnaise, les Raidlink's poussent un peu plus vers les Alpes Hautes Provence pour les 3 jpurs de Briançonnais ...et là, le squale lesquerius a encore frappé !

mais n'oublions pas les jeunes avec des résultats prometteurs étant donné la difficulté technique des cartes.

Bravo les jeunes Chifflet, Martin, Lesquer, Néel & Co.

DSCF9096.JPG DSCF9097.JPG


euh pardon !

 

DSCF9118.JPG DSCF9114.JPG

DSCF9125.JPG DSCF9147.JPG

DSCF9128.JPG

et on souhaite pleins de bonnes choses à Xavier parti sur l'Iron Man d'Embrun ...

 

Xof

Published by teamraidlink's 07 - dans Ecole de Raid'O
commenter cet article
24 juin 2013 1 24 /06 /juin /2013 09:22

 

Equipe : Caro, Fanoo, Manu et Xavier

L'avant raid a été quelque peu bordélique ! On ne s'est jamais retrouvé tous les 4 ensemble pour préparer les sacs, la commande de t-shirt a mis 2 mois ! Et la finalisation de la pesée des sacs s'est faite à Monaco... la veille au soir, heureusement, il ne manquait rien, juste la gourde de Manu qui est restée à Jaujac ! En fait on n’a pas besoin de se retrouver, on est en parfaite osmose.

Juste pour vous donner une idée dans l'état psycho dans lequel je me trouvais avant de partir... Xav' me donne un cadeau que Laurette grande couette m'avait ramené de Corse, c'était un badge rouge avec écrit dessus: NE TIREZ PAS ! Eh ben j'ai pleuré, façon discret parce que j'étais qu'avec des mecs... mais à ce moment là, je me suis: t'es en pleine forme pour affronter 5 jours de raid...,parce que d'habitude, l'humour de Laure me fait rire  !!! Heureusement, nous n'avons pas vu les chasseurs et les garçons m'ont quand même bien tracté ! Merci Laurette, le badge est resté sur mon sac tout le raid !

Bref, nous étions fin prêt à en découdre avec le Mercantour et ses dénivelés de dingue !!!!

Mercredi 29 mai : vérif matos à l'Edhec et départ en bus (1h30) pour le prologue.

Photos des garçons à la sortie du bus en train de faire pipi 

100 0009 - Copie

Et après on dit des filles !

On part à 14h00 sur un parcours rectifié pour cause de neige !!

Trail en montée, CO photo aérienne, trail long, très long... et VTT pour arriver au premier bivouac.

Le trail de départ sympathique, la CO très bien aussi, Fanoo oriente, on passe dans la neige et... sous la neige, si, si, il neigeait ! Magnifique, des petites billes de polystyrène « sèches », c'était quasi agréable.

Départ (on enchaîne par un) trail en IGN, on avait tracé sur carte une coupe pour rejoindre un chemin, on se retrouve tout en bas sans avoir coupé, et on décide dans un moment "d'euphorie  générale" de remonter pour trouver ce P... (sacré) de chemin ! Bref, vous l'aurez compris, grave erreur, parce qu'on a coupé certes, mais très difficilement, j'ai failli me faire très mal en glissant dans la boue, merci Xavier qui m'a rattrapé in extremis ! 

Résultat des courses, on perd beaucoup d'énergie, beaucoup de temps et beaucoup de confiance ! Pour un prologue, on passe 7 h dans l'effort et le froid, on arrive congelé au bivouac à 21 h (1800m d'altitude!)Même pas on se lave, juste les dents, vive les lingettes ! (l’IGN ce n’est pas top on devrait le savoir !)  En plus on fait 2 bornes de vtt dans la journée!!! (Ce n’est pas grave, c'est bien connu, on est meilleur en trail)



Jeudi 30 mai: Première vraie journée de raid !!!

Le matin : gelée blanche sur la tente ! La température est évidemment descendue en dessous de zéro, les 3 gars se sont gelés pendant la nuit quant à moi, j'avais dit : j'm'en fou, il est gros, mais je prends mon duvet grand froid, confort à -11°C... trop contente de cette décision !!! (Non c’est pas vrai on n'a pas eu froid, un peu plus Manu peut-être.) Dormir avec le bonnet était la bonne option.

On part en trail montagne à  5h30 du mat' pour une ascension de barjot jusqu'à un sommet, dur, dur, mais grandiose... ma période au cul de Xavier dans les montées ne fait que commencer !!!

100_0029---Copie.JPG


« On est bien, hein ! » Ca c'est sûr, et c'est pas fini!!!

Après une descente tout aussi difficile, via Ferrata  de la Colmiane...plus que barjot !!!EXCELLENT!!!Heureusement le soleil était avec nous! La vérité j'ai beaucoup pensé aux filles (nous aussi, il y en a même une qui ne devait pas être très débordé au boulot puisqu'elle a très vite répondu à mon petit message de sympathie!!!), à celle qui aurait adoré, je ne la nomme pas, la deuxième moyen aimé mais fait quand même et la troisième qui aurait pleuré sa mère avec la main de Laure en réconfort sur le mollet !!

Bref, les garçons ont adoré surtout le singe Manu, et moi, j'ai géré, pas beaucoup regardé en bas, très concentrée sur mes mains et mes pieds. J'ai quand même osé regarder la vallée et j'avoue, c'était vraiment magnifique, mais avec du gaz, beaucoup de gaz et un pont de singe sur lequel même Fanoo ne faisait pas le malin !!

100_0037---Copie.JPG

On enchaîne avec une grosse section VTT qui va rester dans les mémoires !!

On décide de prendre l'option N°1 (on est bien là) piste au début et GR sur la fin montant certes puisqu'on passait de 1270m à 1800 ! Mais c'était QUE du portage !!! Avec en prime évidemment... la neige !

 

 On arrive enfin sur une piste, mort et frigorifié. On boucle la journée sans porte horaire en 13 h je crois, j'sais plus !! (Non, non on n’a jamais eu de porte horaire!)

2° bivouac encore glacial avec de la pluie. Toujours pas de douche, mais on va chercher de l'eau chaude pour le thé...dans nos gourdes et on se lave au gant comme on peut, à poils au milieu des tentes... trop intime !!!Mais bon, ça ou la mycose, c'est tout choisi !!


Vendredi 31 mai : 3° jour, Manu commence à avoir très mal au genou.

Départ 5h...de mieux en mieux !! En VTT pour environ 2 km en descente par 0°C, vraiment parfait pour démarrer la journée et se réchauffer !

Pour laisser les vélos et partir en trail qui monte évidemment, je reprends ma place derrière Xav', je suis très sage, même pas j'essaie de doubler !! Très, très sage….elle ne bronche pas, du solide Caro.

Le soleil est de retour, on se réchauffe très vite, pas seulement à cause du soleil !!

100 0135 - Copie


On double même quelques équipes en montant (on est bien là), Fanoo nous fait une crise et se met à accélérer (il est fou !), c'est la testostérone, certainement !

 

Manu a déjà fait  une paire d'arrêts pour strapper, pommader...

On arrive en haut pour pointer une balise et rebelote, descente technique, on marche, Manu couine ! On remonte pour faire une CO mémo dans le joli village de la Tour-sur-Tinée. Forcément, là, j'ai le sourire !

On quitte ce village pour descendre sur le canyon en trail, la testostérone de Fanoo le rattrape et il s'échappe dans le village tout seul, sans la carte, on l'appelle, le cherche, on fini par descendre et on le voit remonter à notre rencontre !!

(C’était de la CO mémoire !)

Là, j'ai moins le sourire, mais il s'excuse et j'en profite pour dire à Manu, qui est un habitué du chien fou qui se barre... « Tu vois, c'est vraiment super pénible quand tu ne sais pas où est ton co-équipier ! »

Bon, on se calme et on attaque le canyon... nom d'un chien y'a du bouillon !!!

100 0077 - Copie

Première difficulté, le BE me dit, soit tu sautes, soit je t'attache et y'a un toboggan un peu engagé !!! JE SAUTE !!! L'équipe de testostérone fait le toboggan... eh ben j'ai bien fait de sauter, Manu sort qu'avec les pieds qui dépassent de l'eau, Fanoo et XAv' pareil, eh ben ça commence fort ! Ça brasse d’entrée, que c’est bon !!!

 

Tout le long comme ça, avec des passages où Manu fait le cabri en sautant d'un rocher à l'autre pour se faufiler entre les rochers... ça j'sais pas faire !

On arrive en bas avec une petite frayeur dans un toboggan où Xav' se coince un pied, Manu remonte pour l'aider,  Fanoo et moi on essai de le tirer par le haut, le pied se débloque... ouf ! Les guides nous regardent, en nous disant bravo, c'est bien !!!

Super, on est rassuré de l'utilité de votre présence !

On sort du canyon tout les 4 avec la banane parce qu'on aime ça et que là, c'était un vrai canyon! Je me suis même enflammée sur le dernier passage où il y avait une descente en se laissant glisser avec le 8 et à la fin de la corde, une tyrolienne pour atterrir dans l'eau, sauf que j'ai zappé que j'étais longée à la tyrolienne et j'ai cru qu'il fallait sauter !!! Donc je me suis jetée contente de sauter... mais quand la longe  s’est tendue... pas bien !!!Ca a craqué (pas la corde, mais mes côtes !!!) et depuis j'ai, comme qui dirait, une douleur !!!

On repart en VTT,  ça tire toujours pour Manu, route à plat, piste en montée, GR, route en descente à fond et ... 10 bornes de route en montée!!! Vive les tires minettes!! Et merci Xav' et ses gambettes ! Allez on bloque les suspensions, on débranche le cerveau, et comme dirait mon coach luxembourgeois, mondialement connu, on tombe une dent et on appui fort.

On met 1h30 environ pour arriver à la balise, en haut, j'hurle " SA MERE" !!! Ce n’est pas bien, mais ça soulage... un peu !

On continue, ça monte encore un peu avec un GR très joli quand on est frais...là, j'ai beaucoup poussé !ah bon, je ne me rappelle pas.

On arrive à une route, de nouveau en montée sinon, ce n’est pas drôle, pour arriver au 1° bivouac à 18 h... 13h de course encore ! Mais ce n’est pas fini, on ne monte pas les tentes, on repart à 21h45 pour un trail nocturne jusqu'à minuit !!! 10 km rubalisés (même pas marrant) dont 4 neutralisés parce que franchement dangereux de jour, alors de nuit !!! Le passage en course était en descente sur une piste... je n'ai jamais couru aussi vite, sauf peut-être une fois accroché à Gillou !!! On monte vite fait les tentes et même pas de point d'eau ...lingettes !!


Samedi 1°juin :       

   100 0094 - Copie100 0095 - Copie100 0097 - Copie100 0098 - Copie Ca, c'est nos têtes le dimanche matin... non, non, pas de rétention d'eau !!!

 4° jour, là ça commence à se sentir dans tout le corps !!!Je parle des douleurs, pas des odeurs !!

L'orga nous fait une faveur, on part à 7h au lieu de 6h, c'est la grasse mat' !

On attaque par une descente du Var en Hot-dog (d'après Toma) des bateaux gonflés, j'ai pas trop aimé, mais y'avait là aussi beaucoup d'eau, alors c'était frais, mais sympa. Mon barreur, Fanoo faisait exprès de prendre les grosses vagues !!

S'ensuit un trail qui nous affecte le moral !!! D'abord parce qu'on fait un aller-retour sur le même chemin que la veille en VTT, alors on n'aime pas bien et en plus ce n'était pas la plus jolie section!! Et puis parce que Manu n'est pas en forme, il fait peine parce qu'il serre les dents, mais tire vraiment la patte, sachant qu'on part pour minimum 35 km de trail avec...PFUFF je ne sais combien de dénivelé + et - ! On calcule même avec Xav' comment faire pour shunter une partie de ce trail, mais on ne peut pas, sans abandonner, on décide de le prendre tranquille, mais on se reprend vite au jeu des portes horaires et on fini  carrément au taquet pour moi (non, non à sa tête, je sais qu’il lui en reste et ne suis pas inquiet, on enquille)en ne prenant que 10 mn à notre pause neutralisée de 30 mn, juste le temps de remplir les camels et on est déjà reparti, pour monter, descendre, remonter....

On arrive 20 mn avant la porte et on repart en VTT pour une section qui nous fait envie parce qu'elle monte, bien sur, mais elle descend beaucoup aussi... on est impatient, alors on grimpe en haut pour trouver une vue grandiose, mais aussi une énorme déception... la descente est ... infaisable sur les vélos !!!

On pousse pendant une plombe ! En se tordant les chevilles parce que vraiment trop pourrie!

On arrive en fin de descente sur un chemin pentu mais qui a été refait, petite satisfaction personnelle parce qu'on était avec une équipe dont la féminine courait comme un lapin et que j'ai posé dans la descente en vélo, pas longtemps, mais ça fait du bien au moral... même que je n'étais plus accrochée à Xav' ! On choisi l'option GR et eux la route, on arrive quasi ensemble, mais ce dernier chemin de la journée était très, très beau et on a pu rester sur les vélos !!! On doit en être encore à 13 h de course... sans option !!

On pense aux filles qui sont dans leur prologue du ROF et aux gentils organisateurs qui se démènent pour elles !

Le soir, bivouac dans un village, avec une fontaine et un lavoir... à ras d'une route et juste devant la place du village qui faisait une fête à la mousse, pas de bière Betty... mais de la mousse dans laquelle tout le monde dansait... ils ont des mœurs bizarre dans le sud !!

Bref, on en a profité pour se laver... beaucoup d'intimité là aussi !!! L'attraction des gamins, n'était plus dans la mousse !!! Au milieu des mecs en dessous dans le lavoir, de la route avec les voitures, du bivouac et de la fête... Humm ! Un pur bonheur! Une seule devise pour moi... j'connais personne et j'veux pas d'mycose !!

Caro nous fait un peu de promotion pour le ROF et la finale du Challenge !

   100 0130 - Copie   La nuit est plus clémente, on est moins haut en altitude, les garçons dorment mieux mais la tête au réveil... commence à être boursouflée !

100 0121 - Copie

Dimanche 2 juin : dernière journée !!!

On part en VTT, profil montant mais sur la route, je suis de nouveau attachée! Petite réparation du tire minette parce qu’il n’a pas l’habitude de travailler (allez j’entends déjà les mauvaises langues dire « comme toi »).Ca ne dure pas, descente en piste à fond la caisse, jusqu'à une balise, les garçons changent d'avis... on part sur les options, je dis oui... mais avec la laisse, (c'est moi qui ai la carte et je sais que ça monte !). Bonne décision, on ne perd pas beaucoup de temps (on en gagne beaucoup tu veux dire !!!) et on choppe les deux balises optionnelles en un temps record, on arrive même avant Lafuma sur le 2° poste, parce qu'ils ont choisi de faire une boucle et que nous on a fait aller-retour sur la route, moins joli, certes, mais quand on est fumé !!! Non, on est bien c’est tout.

 

Comme dirait certains «  c’est beau mais c’est loin et haut !)

100 0145 - Copie


Bref, on termine ce VTT pour enchaîner sur un trail, puis canoë de mer, où on fait le scratch !!! Mon barreur, Xav' a assuré grave ! Même si Fanoo lui dit sans arrêt qu'il manque de bras... il suffit de pagayer efficace !!! (Merci les filles pour tous vos conseils, je suis encore loin du compte, mais, comme dit Laure, je m'applique !). De nouveau un ultime et dernier trail, après le bateau... une pure sensation de jambes inexistantes, voire pire, en bois !!!

Là encore j'ai Xav' et puis sur la fin, Manu qui a senti l'écurie et qui soulage Xav' qui oriente dans Nice et les ruelles, pas facile, facile !!!

Dernière ligne droite où on se faufile entre les touristes qui nous prennent pour des échappés de l'asile psy !

100 0151 - Copie

 Beaucoup d'émotion, de soulagement et de satisfaction d'avoir bouclé sans abandonner ce raid que j'ai trouvé dur, voire très dur !


En partant le premier jour à la  24° place (sur 30 équipes) on se retrouve 9° au général et 4° mixte à 7 mn des 3°. On ne s'attendait pas à une telle remontée...dû en grande partie à la ténacité de Manu, à la testostérone de Fanoo et  à un Xav' en forme de triathlète !!!

Merci pour tous vos messages du soir, qui ont été un peu dur à avoir le premier jour, les messages arrivaient sur le nom d'une autre équipe! Mais une fois calé, on battait les records d'encouragements ! Merci à vous, on allait se coucher avec vos mots dans la tête !

Merci à mes 3 compères de raid EDHEC...qui m'ont supporté pendant 5 jours à leur C.. !

Maintenant que je suis dans mon canapé je peux dire : « à refaire ! »

Un grand merci à vous 3 pour cette belle aventure, je me suis régalé. De gros bisous à grande couette pour, entre autre, son cuissard magique et ses précieux conseils pour dé stresser Caro qui ne veut pas le dire, mais qui a été impériale en IGN. (Chut, faut pas le dire….les autres raideurs vont nous la piquer !!!) MERCI, MERCI, MERCI et n’oubliez pas « on est bien là »

Je suis parti au raid edhec avec les souvenirs d'arrivées des filles en 2012 sur la promenade des anglais en course poursuite moto et le beau soleil de Nice avec en fond la mer bleu !!! Mais avant ça il y avait un raid à faire et quel raid.
Caro nous avait bien vendu le raid edhec ''tu verras c'est un raid confort et chaud '' et LAURE d'ajouter '' en plus tu fais que bouffer''
Nous avons mis du temps à nous y mettre mais nous y voilà plus possible de reculer.
Tout y est sauf peut-être pour moi mon duvet froid et mon genou en bois.
Il me faut encore un peu de temps pour pouvoir parler de ce raid et encore plus pour dire de le refaire un jour mais quelle belle aventure humaine que ce raid 2013 .
Merci à mes coéquipiers pour ces bons moments passés ensemble. On été bien là.
J'y arrive : alors c'était dur, fort et intense mais beau. Heureusement que nous sommes arrivés avec le soleil sinon il m'aurait manqué quelque chose, comment dire on va pas faire un raid à Nice sans le soleil et pourtant c'était pas gagné... Pour l'édition 2014 n'hésitez pas tentez vôtre chance je regarderai les photos en pensant à tous les souvenirs et je vous encouragerai. Merci à tous vos messages nous ont fait du bien. Vive la famille Raidlink's.

Caro, Fanoo, Xavier, Manu

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Published by teamraidlink's 07 - dans Résultats Team Raidlinks 07
commenter cet article
6 juin 2013 4 06 /06 /juin /2013 11:21


Corsica Raid 2013 : Le tour de France des Raids Multisports

 

 

“ Comme chaque année, les parcours sont tenus secrets jusqu’à 3 jours avant le départ...

Le programme : 5 jours fantastiques vous attendent sur l'île de beauté....

330 km à la force des bras et des jambes...plus de 14000m de dénivelé...

Un très beau Corsica raid en perspective ...”

 

Michel BACCIOCHI Le boss du Corsica Raid

 

 

 

Nous voilà parti pour une nouvelle aventure : El Présidente, Charly, Raidminator et grande couette!!! et nos 2 magnifiques et super efficaces assistantes  Val et Betty Boop !!!

 

    corsica raid 032Mardi 14 mai On se retrouve à la maison pour fignoler  le matériel obligatoire, essayer de fermer nos sacs et charger la “Collémobile” qui se transforme en véritable sac a dos: 5 vélos ( 1 de rechange, on est jamais assez prévoyants hein Luc...) 2 kayaks de mer, 5 pagaies ( 1 de rechange, on est jamais assez prévoyants hein Luc...) , 4 combi néo , 7 casques ( les garçons ont fait le choix de prendre leurs casques vtt en plus de ceux de montagne .....), 8 baudriers : des lights, des moins lights, poignets, descendeurs et mousquetons en tout genre..  8 paires de baskets, 4 paires de chaussures VTT, 1 carton de cartes a trier (merci bib),   10 sacs à dos...  Bref la panoplie du parfait Raideur !!! Bien sur notre fan club est présent pour nous surveiller et nous conseiller !!! (Merci Capucine, Johanna, (mes copines) Gillou, Les Bardinoux, Marie (la maman de Val) Flo et les enfants qui ont bouffés 3  litres de crêpes et oui on est mardi !!!)

 

Jeudi 16 mai : RDV a midi pour le grand départ. On part a 5, Betty nous rejoint en avion (la classe) . On grignote en attendant Toma. Mais que fait Toma il est 13 h 30 ? A oui ! il attend le livreur pour notre téléphone satellite....Il arrive juste au moment du dessert, sacré Toma ......

 

 

corsica raid 048Allez c’est parti direction Marseille. On rencontre d’autres équipes en attendant le bateau. Il nous manque des papiers que l’on a pas imprimés... on nous dépanne... on fait des signatures...

On mange des fraises Ardéchoises. On embarque, on fête l’anniversaire de Luc... et au dodo ce sera

la dernière  nuit au chaud et dans un bon lit !!!!

 

Vendredi 17 mai : On arrive sur l’ile de beauté, direction le camping pour commencer la vérif. du matos et donner les derniers formulaires et autres petits détails que l’on avait oublié..... Là on nous dit que nos baudriers sont trop usés (ben dit donc ils ont pas vu celui dont je me sers habituellement !!!) Direction Décathlon ou David achète son tout  1er baudrier si si je vous jure ! il était trop content  et fier de lui !! (hein David que tu étais content) et puis retour au camping, on plante le campement et là arrive des équipes dont je ne citerai pas le nom tellement j’ai eu du respect pour eux. Le “moniteur éducateur” expliquait aux filles comment passer les vitesses du VTT (la “plaque” ne passait pas et il lui dit “ c’est pas grave ca c’est que pour les grosses accélérations ????) quelques échanges  de regard entre Toma, Val et moi en disent long ...

 

Samedi 18 mai : 8 h RDV sur la plage du Rupionu où les hommes en rouge nous attendent, dernière vérif., pose d’autocollants, et puis direction l’inauguration du 19 ème Corsica raid ou on présente les équipes, on nous prend en photo comme des stars, on s’y croit presque ....

 

13 h départ  avec une épreuve de coastering (en fait on nous fait courir comme des tarés sur la plage avec gilet de sauvetage et jupette et nos supers dossards juste pour des photos. Mais la vérité on dirait “alerte a Malibu”, ca y est on y est ....

Ensuite Kayak de mer pour  une épreuve très courte 3 km le long de la cote de Pietrosella, je suis avec Toma, Dav et Luc naviguent ensemble.

Puis section VTT, multi dénivelés, terrains diversifiés, puis redescente à la mer par l’autre versant, parties trialisantes, singles ... Suis déjà a l’élastique et ca tracte fort (1 ère perle de Luc qui se retourne et me dit : t’es pas sur le petit plateau quand même ?  ben non !!  suis au milieu devant et derrière !!!! , ca va vite (enfin pour moi) on est dans la masse sur environ 35 km. J’ai droit a ma Bi- traction a l’élastique.....

Ensuite kayak de mer. Là on nous dit que le canyon marin est annulé car trop de vent, la mer fait des siennes...No stress on sait naviguer.N’empêche qu’on serre quand même un peu les fesses et on pense a ceux qui n’ont pas l’habitude. Nos copains les LSN prennent d’ailleurs un bain au milieu des blocs rocheux  j’aurai pas aimé être a leur place.....

 corsica raid 075

Fini pour aujourd’hui. Mes impressions :  ben il a raison Benja ( des LSN )  : Quand on court entre filles en se traine vraiment la quiche !!!!

 

On rejoint le camping, on mange, direction la cérémonie d’étape qui sera faite tous les soirs dans un bled diffèrent avec apéro et tout qui va bien pour remettre comme au tour de France le maillot jaune  pour les 1ers au scratch , maillot bleu vainqueur d’étape et maillot noir  1ère équipe corse. On se gave de beignet aux “brutcho” rien a voir avec les Donut’s de Serge.......

 

Vite au dodo. Val va chercher Betty a l’aéroport durant la nuit.

 

 


dimanche 19 mai :  Dés 6 h du matin nous voilà sur les vtt pour une heure sur la route ( bof , j’ai connu mieux comme réveil matin ...). Là aussi l’élastique est bien tendu,  nous traversons 3 villages et puis on remonte dans les camions direction le départ de la course en montagne. Un véritable trek haute montagne avec trail, course en montagne, passage en neige. Nous voilà partis pour ce qui devait être la plus belle section du raid ... Ca monte, ca monte et c’est vrai que c’est beau. Et puis le brouillard arrive et à la sortie d’un virage on voit redescendre les équipes de tête, merde qu’est ce qu’ils font ??? On demande a une équipe qui nous dit qu’ils ont annulés la section à cause du mauvais temps, –7° la haut, il a plu toute la nuit et ça a gelé ensuite, mais ce n’est pas assez épais pour nous soutenir, ils ont peur de l’accident. On continue de monter, on pointe et on redescend  déçus , les garçons portent mon sacs à tour de rôle ,ca descend vite ( j’aime pas la descente... ). On remonte dans le camion et direction une station de ski pour la solution de rechape : un trail sur le GR 20. La route est splendide mais interminable........ Arrivée là bas le boss nous dit :” on ne partira pas avant 11 h zéro zéro” P...on se gèle, il pleut, il fait soleil, c’est quoi ce temps de M...... Allez on repart a fond la caisse ( ils en ont pas marre de faire 10 départs en masse par jour ça me fout la trouille à chaque fois ..) mais pourquoi ils partent si vite a chaque fois........ Et c’est reparti après une belle descente, ça remonte et me revoilà a l’élastique derrière David cette fois ..... C’est beau , c’est vert, c’est courable, l’orientation me parait assez simple, on suit le  GR et puis ca s’emballe, il pleut, ca glisse, après avoir trop chaud on se gèle ça y est, il neige et au col, il burle comme chez nous. Le grésil nous fouette, c’est du délire on se croirait   sur une autre planète  . Je veux mettre ma Gore tex mais les garçons ne veulent pas, faut pas s’arrêter là et vite redescendre dans la foret se mettre a l’abris dans les arbres... Finalement on ne s’arrête toujours pas pour enfiler la fameuse Gore tex que je traîne dans mon matos obligatoire depuis le début.. A tiens on marche !!!  Dav a le nez dans la carte Toma vient à la rescousse :  ça remonte et on devrait descendre ... On court, on s’arrête on retrousse chemin, 2 équipes nous rattrape ( Ca y est, elles me l’ont énervé) et là David nous dit fait chier, on coupe !! ( NON !!! Adrien sort de ce corps !!! c’est du vert foncé !!! Toma m’a appris que fallait pas y aller quand c’est du vert foncé a l’école de Co le mardi soir pour les grands....) mais comme je suis toujours a l’élastique ben je suis sans rien dire.. Je me décroche c’est mal pavé, Toma en prends une bonne ( de gamelle) on est en pleine forêt entre 2 ruisseaux ( j’ai oublié de jeter mes petits cailloux comme le petit poucet ...) et puis on tombe sur le chemin comme par magie PUTAING ils sont vraiment fort.. On a griller les 2 autres équipes qui ont fait le grand tour.... l’ambiance se détend mais pas l’élastique ....... A y est on arrive Vizzavona ou se trouve notre assistance :  Val, Betty sortent les sandwichs j’ai les crocs....Et puis comme le chrono tourne ben on s’arrête pas, on mange pas nos sandwichs et on repart pour une section de Trail ( encore courir mais ou est mon vélo ?) Apres avoir atteint les sommets, redescente vers Bucugna, c’est trop beau mais cela ne fait pas que descendre...... ( Ils sont coquins les Corses......)corsica raid 087 bis

 

Fini pour aujourd’hui. Mes impressions :  ben il a raison Benja ( des LSN ) quand on court entre filles en se traîne vraiment la quiche !!!!  Heureusement qu’ils ont annulés la section montagne sinon je serai encore en train de courir tout là haut.....

  Mais la suis cramée on rentre car demain c’est une grosse journée qui nous attend. Luc est en rage il y avait un buffet gargantuesque, 5 m2 de charcuterie et fromage Corse ...

 

Lundi 20 mai : On se lève encore trop tôt, on déjeune dans le camion pendant la liaison de 1 h 30 . A 8 h départ pour le trail afin de rejoindre le canyon de la Richjusa. Re départ en masse trop vite pour moi....Heureusement les garçons portent mon matos de canyon mais suis quand même a l’élastique .Et là en arrivant a la centrale :  le flash mais je le connais ce canyon aquatique et très ludique, suis venue avec mes copains ( une belle pensée pour eux) mais là, la marche d’approche on l'a faite en courant....  (c’est ici que j’ai eu la 2ème perle de Luc : Allé c’est bien Loulette !!on continue comme ca ,on monte doucement. Moi j’étais a fond, j’avais l’impression d’avoir oublié un poumon au camion avant de partir et je savais qu’on était pas encore arrivés..) Bref arrivés la haut le chrono est neutralisé je reprends mes esprits . Le canyon c’est mon truc donc je récupère . On se change et là mon David en se relevant se prend une branche dans la tète, ca pisse le sang bien comme il faut.. Toma manque de tomber dans les pommes, Luc m’assiste et on gère l’hémorragie a la” Mac Gayver” plus de peur que de mal. Ca y est on est prêt. 1 er rappel et puis on est seul dans le canyon. Ou la la, il y a bien de l’eau cette fois, on arrive a l’étroiture.  Les pro n’ont pas encore posés les cordes, ils hésitent y a trop d’eau . Ils décident de nous faire sortir a l’échappatoire . Et nous voila repartie en trail avec tout notre bazar...Retour au camion où les filles nous ont achetés des gourmandises à la boulangerie feu de bois du bled,   ravitaillée par les vautours heu les corbeaux !!! ( vous voyez le style) HUM c’est trop bon. Re section camion. Et puis petit tour de VTT qui nous attends .Une  trentaine de km avec 3500m de dénivelé au total. La on a frôler la catastrophe tel un petit train Dav en tête ,Luc, moi( a l’élastique mais je ne devrai plus le préciser tellement ca va de soit) et  Toma, on avale les km d’une bien belle piste, la tête dans le guidon et puis j’ai pas vu deux cailloux  suis montés dessus et ca a volé dans le dérailleur de Toma et c’est la casse...mais comme toute bonne élève Mon Papa m’a dit un jour d’avoir toujours un rouleau de Scotch tissé dans son sac et nous avons donc scotché le dérailleur et il a tenu jusqu’a la fin de la section!! Merci Alain........ Re section camion et puis on repart en trail avec les bâtons ca va monter sévère .On croise un joli serpent qui fait piquer un sprint a Luc. Et puis ça monte, ça monte ,ça monte et arrivés au col ça descend, ça descend. Et puis après cette section magnifique ben on continue a courir pour une course aux scores.. Et là j’ai pris cher 10 km 1000m de + l’élastique était tendu plus que jamais , mais pourquoi ils courent si vite, ben c’est une course au score faut ramasser le plus de balises ( AH oui c’est vrai !!! ) Mais on est déjà passés par là, ben oui Laure c’est un allé – retour. Tu veux dire que toute la descente on va la remonter. Ben oui . Il est vraiment “nul ce raid” ( si si je l’ai dit . ) Bon après 1 h 40 d’agonie  c’est fini pour aujourd'hui .  Mais non Loulette il y a encore 30 km de trail cette nuit........

Il est 20 h passé encore 2 h 30 et on repart, vite on mange on se met dans les duvets, les filles me massent les cuisseaux en feu et on se pose a la tchétchène pour essayer de dormir..

 

 

22 h 30 On repart  en masse à la descente, mais pourquoi ils courent si vite, ma frontale me fait C.....ca bouge dans tout les sens, je m’arrête on échange de frontale avec Toma, je me recoiffe, ben quoi suis une fille quand même... et puis on est dernier M.. on recourt a fond la caisse on rattrape le peloton, me prends un vol ou je me retrouve le nez dans les cailloux, mon bâton  est tordu . Faut se calmer ça va être encore un peu long...... . Il fait nuit noire . C’est magique  de voir de la lumière dans tout les sens..Bon on court, on marche, on parle pas trop sauf l’équipe des “p'tits bilouts” derrière nous......Dav nous fait une paire de coupe a la Adrien et là je dit merci c’est quelques centaines de mètres a faire en moins. On arrive au camping on passe donc la porte horaire et nous voila partis pour la 2 ème boucle. ça y est j’en ai marre, ils n’ont pas mis l’élastique de toute la section. Il se fait tard, j’ai froid, j’ai faim , veut dormir... Arrivée au camping 4 h du mat. On prépare nos camels pour demain, vite au dodo, on se lève dans 2 h... J’ai froid, j’arrive pas à ormir..

 

Fini pour aujourd’hui. Mes impressions :  ben il a raison Benja ( des LSN ) quand on court entre filles en se traîne vraiment la quiche !!!! Cette journée a était bien longue 55 km en courant, 30 km de vtt, 1 canyon et 2 h de sommeil.. ça c’est fait !!!

 

Mardi 21 mai :    Debout la dedans .. Ah oui faut que je m’habille, ou lala les neurones ne se connectent pas comme il faut...Ah oui faut plier la tente... Ah oui faut déjeuner dans le camion pendant la liaison .. Tu pleures !! Ca va pas la tête ... Ah oui je pleure .. ( ben faut dire que j’avais jamais couru 30 km d’affilée c’était la section que je redoutais le plus maintenant le raid peut commencer.. .) Section VTT que 7 km mais 700m de + .le petit train Raidlink’s se met en route. Quelques échanges de regards entre Toma et moi plus besoin de parler pour se comprendre... toujours a fond..

La haut dans la montagne, section corde sur le piton de Tana, nous attend un rappel de 80 m. Petite interview pour endorphine mag où on embrasse très fort les enfants de l’école de raid Raidlink’s. Bon la ça M....un peu, on attend longtemps au pied du piton  les équipes mettent trop longtemps a descendre le rappel, le temps tourne et on ne veut pas rater la porte horaire . On décide donc de remonter et reprendre nos vélos et de prendre une péna car on a pas fait corsica raid 103la section.........Là nous attendait une prometteuse descente “Un parcours entièrement recrée pour l’occasion en empruntant le sentier historique menant de la montagne à la plaine”. Effectivement très belle descente mais tracée au bulldozer suis un peu déçue.....on traverse un champs de mandarinier ca sent trop bon mais les garçons ne sont toujours pas prêt a s’arrêter pour manger une mandarine.... On jardine un peu avant de trouver le sentier qui nous même face a la rivière HI HA la balise est en face ( enfin du ludique...) je met le vélo sur mon dos et me voila partie a traverser l’eau jusqu'à la taille, je jubile, le cameraman filme, j’ai la banane quand j’entend mon Toma rebrousser chemin . Raidminator va le chercher..... avant que je puisse le faire !!!! et c’est reparti le temps tourne on met la plaque faut rentrer avant la porte horaire... ça c’est fait on remonte dans les camions direction l’étang de Diana.

On décharge les bateaux et on part. Les équipages ont changés Luc et avec Toma et Dav avec moi ( trouvez les maillons faibles....) La vérité on fait le rush sur cette section on a un peu de fierté quand même. Petite CO dans les vignes. On remonte dans les kayaks pour plus de 20 km de kayak de mer le long du littoral. Ca va être long. La machine se met en route, on retrouve les veilles habitudes , les ampoules aux mains se font sentir . Luc est Toma se traînent la quiche, nous avec Dav on est en "canne” . Luc s’énerve après le bateau et après nous aussi car on les larguent, j’avais demandé ce petit plaisir perso a David qu’il s’est empressé de m’accorder, alors on fait les sourdes oreilles... Finalement Dav et moi on était pas très en “canne” et Luc et Toma ne se traînaient pas trop la quiche car ils avaient un trou dans le bateau et donc plein d’eau a trainer...

Allez on débarque et  là on arrive en même temps que nos copains lozériens en tête du classement général .On repart pour une course au score au cœur de Pinia  en bord de mer. Les copains nous disent on court ensemble .....Mon regard croise celui de David et  il dit : nous on part a gauche. Merci dav.. Ils sont fous ces Lozériens eux partent a droite. Et là j’en ai C.... grave, l’élastique n’était plus élastique, je sais plus comment je mettais un pied devant l’autre a 13 km / h selon la montre de Luc. Super champ a la Laura INGALS et puis descente sur la plage a courir après des balises, suis morte, crevée, fatigué, laissez moi dans le fossé et revenez me chercher quand vous aurez fini (c’est nul les courses aux scores...) .On pointe a temps, pas de pena et on voit les Lozériens arriver comme des chiens qui on la rage, ils se couchent en arrivant..comment ils font se mettre autant le tarif ? je suis impressionnée d’autant qu’ils ont tellement d’avance au classement qu’ils auraient pu faire la section en marchant..

Et puis on repart pour LA section de 5 km sur du goudron pour rejoindre la ville de Ghisunaccia, la faut débrancher le cerveau et ça je sais faire...

 

Fini pour aujourd’hui. Mes impressions :  ben il a raison Benja ( des LSN ) quand on court entre filles en se traîne vraiment la quiche !!!!  Suis cramée, veut dormir, mais pourquoi je fais ça .

 

On rejoint le camping, on mange pas, direction la cérémonie d’étape qui sera avec apéro et tout ce qui va bien pour remettre comme au tour de France le maillot jaune  pour les 1ers au scratch , maillot bleu vainqueur d’étape et maillot noir 1ere équipe corse.   On se gave de beignets aux blettes et amandes, aux oignons on en prends même dans les tupers pour le lendemain.........et toutes autres friandises.........

 

Mercredi 22 mai : dernier jour de course. On démarre par du VTT sur une belle piste bien montante toujours à l’élastique, je croise les regards de Toma ......Raidminator est dans une forme olympique. ça se sent ...ça monte, ça remonte, on nous filme, on fini par un beau portage droit dans le pentu en haut d’un col , les vélos sur le dos ... On rattrape des équipes sur ce portage ..C’est pour moi la plus belle section de ce raid, un peu plus de coté sauvage, des paysages grandioses ... Et du vrai VTT à la descente. Mais suis bien fatiguée   et parfois le vélo ne va pas vraiment là où je voudrai qu’il aille.. Dav dit a droite et je pars a gauche et en plus j’engueule Luc au passage par ce qu’il n’écoute rien........ on a pas vu les mouflons, dommage .. Ensuite section canyon la Piscia di Ghjallu. On repart en courant pas vite, mais ça court, un pied devant l’autre. Raidminator est toujours en grande forme et porte un sac énorme. corsica-raid-181-bis.JPGArrivés au départ du canyon le chrono s’arrête et on sort nos sandwichs préparés par nos assistantes préférées....On se change et on attend que l’on puisse démarrer . Il y a toujours beaucoup d’eau et les organisateurs ne veulent pas que l’on soit trop dans le canyon. Finalement on commence par un petit rappel, un petit saut, un rappel qui tombe dans une belle vasque avec ensuite un rappel de 50 m . Là, le pro me dit : "arrivée en bas tu enleves ton descendeur et soit tu te plaques contre la paroi et tu traverses derrière la cascade, soit tu passes a travers et ça brasse un peu mais tu es longée et on te sort pour passer de la rive droite a la rive gauche". Ok je descend tranquille et me voilà dans le gourd rive droite le contre est un peu violent ou c’est mon énergie qui est faible mais ça me bouscule un peu alors je traine pas et me voilà contre la paroi a traverser au ras de la cascade. Mais voila j’avais un peu oublié que je portais le sac pour soulager mes frères de raid..Et là je prends une belle rouste , je passe sous la cascade, boit la tasse au passage me bat un peu contre le drossage et me retrouve a nouveau rive droite. M ... va falloir que j’y retourne !! Allez je reprends mes esprits et traverse accrochée, je replonge sous la cascade et je sens la corde se tendre, ca y est je suis de l’autre coté, Yes !!! Bou je reprends ma respiration et sort de ce P... de gourd direction le rappel. C’est trop beau.... c’est fini on reprends le chrono est on remonte en marchant, plus d’énergie pour courir, sur le plat on trottine tranquillement mais durablement...... Arrivés au camion on nous dit que la section VTT est annulée pour tous, plus le temps, on est restés trop longtemps dans le canyon..... Alors on monte dans le camion direction la mer pour la dernière section du raid. Là sur la plage on fait de la résine pour le bateau de Toma et Luc.. Je dors, j’écoute le mec qui parle qui dit : “Devant vous se trouvent les meilleurs raideurs du globe......”,  “Cette dernière section kayak de mer dans un des  plus beau golfe au monde comme toile de fond du plus beau raid au monde “..... J’ai pas pu tout retenir mais ils sont fort ces Corses....Allez dernier départ en masse mais là, c’est MOI qui part vite ça fait mal aux bras HEIN!! HEIN que ça fait mal.......On prends vite le rythme Toma et Luc donne la cadence ça va mieux sans trou.......Comme il y a trop de vent on nous fait faire 2 fois le tour du golfe et puis  le tour de l’ile et on rentre. On arrive ensemble les 2 bateaux côte a côte, c’est beau. On sort du bateau, on file vers l’arche d’arrivé et on nous asperge de Pietra . Ca y est c’est fini !!! On se fait pleins de câlins, des bisous....On est content . On met Val et Betty a la mer, on encourage les autres participants....Val ou sont les sandwichs ? On fait quoi demain comme section ? C’est fini Loulette ........ demain on rentre a la maison ....

 

Fini pour aujourd’hui. Mes impressions :  ben il a raison Benja ( des LSN ) quand on court entre filles on se traîne vraiment la quiche !!!!  Cette journée est vite passée, suis contente que se soit terminé mais bizarrement s’il fallait continuer, ben ça l’aurai fait....corsica raid 209

 

Allez a la douche, on monte le camp, on boit des bières avec nos copains lozériens, des cacahouètes c’est la fête....

 

21h cérémonie de clôture tout le monde passe sur le podium, le buffet est énorme, mais j’aurai bien mangé un peu de verdure........ on boit encore de la Pietra et on pense a vous.

 

Merci a tous pour vos encouragements votre aide et votre soutien. Merci à Val et Betty pour leur assistance “ la vérité, c’était aussi du sport pour elle”. Merci a David, Toma et Luc pour leur soutien et leur aide durant cette aventure, seuls des regards suffisaient pour ce comprendre..

 

Ben, on repart quand vous voulez.

 

Laure

 

 

 

Published by teamraidlink's 07 - dans Résultats Team Raidlinks 07
commenter cet article
16 mai 2013 4 16 /05 /mai /2013 09:05
Après un Gévau digne de ce nom, les Raidlinks seront présent sur le Corsica Raid 2013 qui démarre ce samedi un peu au dessous d'Ajaccio.
Voilà les liens pour nous suivre en direct si ça vous dit de partager l'aventure avec nous!
départ samedi après-midi... arrivée Mercredi...
L'équipe est la suivante:
- Luc
- Laure
- Toma
- David
Assistance: Valérie et Betty
On embarque ce soir direction l'île de beauté!!
http://www.endorphinmag.fr/evenement/corsicaraid2013.php
https://www.facebook.com/corsicaraid
http://www.corsicaraid.com/
Published by teamraidlink's 07 - dans Annonce course
commenter cet article
11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 06:49

ROF-2013.jpg

 

Plus d'infos içi : link

Published by teamraidlink's 07 - dans Raid'O Féminin
commenter cet article
10 avril 2013 3 10 /04 /avril /2013 18:44

Cédric Steve et Co aux commandes ça s'annonçait costaud !

Pas déçus du voyage !

Les deux groupes des plus jeunes sont restés sur le site de la Villa Malet, en CO, ateliers à Gogo

pendant que les plus grands se sont enchainés CO et VTT'O, un miniraid de 2h00 non stop

En prime un échauffement digne d'un " Flash mob " orientesque ! ou comment mettre 50 jeunes sur un stade de foot mais sans ballon et les faire courir partout ! ça marche !

la suite en images ...

Prochaine séance le 11 mai pour du bateau normalement, et pensez aussi au stage au début des vacances ...

DSCF8563.JPG DSCF8564.JPG

 

DSCF8565.JPG DSCF8569.JPG

 

DSCF8573.JPG DSCF8574.JPG

Published by teamraidlink's 07 - dans Ecole de Raid'O
commenter cet article
26 mars 2013 2 26 /03 /mars /2013 07:26

"Ca y est, j'ai fait mon premier raid... et sous la pluie avec la gadoue...

Mathieu et moi sommes partis à 9h en même temps que les équipes du parcours court par un trail de 3,1 km (c'était le même trail). Puis nous avons pris nos VTT pour normalement 4,6 km dans la boue... Sauf que nous étions toujours avec les équipes du parcours court et nous n'avons pas vu l'embranchement où les 2 parcours se séparaient. Nous avons donc fait les 11 km du court !!!!

Nous avons fini avec une petite CO de 1km.... Plus facile qu'à l'école de CO !!!

Bon, malgré ces péripéties, nous étions super contents. On s'est bien régalé. Ce serait sympa s'il y avait plus d'équipes l'année prochaine.

Nous sommes repartis avec de la boue, un trophée et une ceinture avec des petites gourdes en cadeau...

Voici quelques photos pour prouver que le temps n'était pas terrible mais que tout le monde avait le sourire.

Bravo à tous les Raidlinks...

Léo"

 

Résultats : link

Leo-au-Clos-Gaillard.jpg Dav et Gilou au Clos Gaillard

 

Val-et-Marlou-au-Clos-Gaillard.jpg Lionel-et-Lolo-au-Clos-Gaillard.jpg

 

P1010222.jpg

Published by teamraidlink's 07 - dans Résultats Team Raidlinks 07
commenter cet article
24 mars 2013 7 24 /03 /mars /2013 14:18

La météo ayant effrayé certainement qqs'1 d'entre vous ?

nous nous vîmes une trentaine en arrivant au Domaine du Pradel

Une grosse préparation conjointe avec Agnès venue prêtée main forte, Voilà notre Marlène préférée animatrice de l'Ecole de CO. La maîtresse devant des enfants même le week-end, quelle dévotion !

Un contenu chargé ayant été préparé, nous nous installâmes rapidement ...

2h30 d'activités intenses, d'ateliers et de découverte de ce joli domaine d'Olivier de Serres.

Gouter assuré, tartes maisons et jus de pomme à volonté, Merci Guillaume !

La suite en images, et prochaine séance aux commandes de Titi...

Img_0028.jpg

 

Elise.jpg Xof

Published by teamraidlink's 07 - dans Ecole de Raid'O
commenter cet article
17 mars 2013 7 17 /03 /mars /2013 10:55

Une bien belle séance urbaine très ludique

sur uner nouvelle carte proposée par notre ami Gérard Coupat du LOUP

et l'après midi

Etape 1 du Challenge Deptal 2013 à Alba aux commandes du LOUP

on attend les résultats impatiemment !

Résultats de l'entrainement sont sur le site du CDCO 07 : cdco07.fr

On s'est régalé

Xof

Published by teamraidlink's 07 - dans Ecole de Raid'O
commenter cet article

Présentation

  • : Les raideurs ardéchois
  • Les raideurs ardéchois
  • : Président : Lesquer David Trésorière : Caroline Bardine Secrétaire : Alvarez Serge
  • Contact

Recherche